Bâtiments agricoles

La saison froide arrive, avec son lot de petits effets désagréables sur la santé, mais aussi les gros dégâts sur les infrastructures et l’environnement. Si les routes se placent en premières victimes, les locaux d’habitation ou de stockage ne sont pas en reste. Les bâtiments agricoles en particulier représentent les premiers sujets susceptibles de subir les manifestations rapides de condensation, compte tenu de ce qu’ils abritent et de leur conception physique. La grande quantité de produits naturels comme les fruits et légumes stockés dans les hangars, ou même la présence d’animaux dans les granges et écuries soumettent ces bâtiments agricoles à un taux élevé de condensation en période fraîche. Mais des mesures de prévention comme l’installation d’un plancher collaborant, entre autres solutions possibles, permet de limiter ce phénomène.

Utiliser des matériaux adaptés

Auparavant, la conception d’un bâtiment agricole se limitait à un lieu de stockage fermé, en bois ou en métal. Le principal souci concernait la capacité en volume, tout le reste passait au second plan. Mais avec la vision des nombreuses détériorations sur les produits conservés, et même sur la santé des bêtes parquées, des études ont été menées pur découvrir que la condensation constituait le premier facteur de cette dégradation. De nouvelles priorités ont ainsi été placées en objectif, notamment celle de limiter, voire éliminer le phénomène de condensation dans les hangars et étables ou écuries. De nouveaux équipements, à l’instar du plancher collaborant, un système de plancher constitué d’un assemblage de divers matériaux fixés sur un bac collaborant, ont permis de résoudre en grande partie le problème. Néanmoins, ces produits ne feront pas le travail seul. D’autres mesures doivent les accompagner, pour la meilleure efficacité.

Appliquer une bonne isolation

Maintenant que le matériau de base a été découvert, son installation requiert cependant une certaine technicité pour un bâtiment agricole efficace. Compte tenu de l’évaporation, et donc de la quantité d’air chaud susceptible d’émaner de ces différents locaux, une bonne isolation est nécessaire. L’application d’accessoires isolants supplémentaires à la structure du plancher collaborant, de même que les autres armatures, permettra d’obtenir un meilleur résultat. L’objectif consiste en fait à empêcher autant que possible le froid de l’extérieur venir se heurter à cette chaleur intérieur, et ainsi de provoquer le phénomène de condensation à l’intérieur du bâtiment. Selon les structures à considérer, vous pouvez choisir parmi plusieurs types d’isolants thermiques existant sur le marché.

Installer un système de ventilation efficace

L’objectif final consiste à laisser les occupants des bâtiments agricoles disposer d’un air frais en permanence. En plus des isolants, l’importance d’installer un bon système de ventilation joue également un rôle de premier ordre dans l’élimination de la condensation. En effet, il permet d’évacuer l’atmosphère lourd et chargé de l’intérieur vers l’extérieur, tout en l’approvisionnant en air frais de l’extérieur vers l’intérieur, sans que les deux écarts de température ne se croisent. L’exécution normale de ce circuit, conjugué à une bonne isolation, empêchera naturellement la condensation sur un bac collaborant ou n’importe quelle autre structure de votre bâtiment agricole.