poser des dalles podotactiles

Pour signaler une personne souffrant d’une déficience visuelle d’un danger imminent sur leurs chemins, il est obligatoire de poser des équipements podotactiles dans des lieux qualifiés de risqués : en haut de chaque volée d’escaliers, devant les passages piétons, le long des quais d’une gare ferroviaire. Et comme il s’agit d’un équipement de sécurité pour personne vulnérable, le choix et la pose de ces équipements ne doivent pas se faire à la légère.

Normes sur les dalles podotactiles

Avant d’entrer dans le vif du sujet qu’est la pose des dalles podotactiles, il s’avère important de faire le point sur les normes concernant ces bandes d’éveil de vigilance. La mise en place de ce dispositif podotactile dans des zones et lieux à risque pour une personne malvoyante ou aveugle n’est pas une option, c’est une obligation d’après l’arrêté du 15 janvier 2007. Cet équipement doit respecter les normes NF P98-351, règles qui visent à éveiller la vigilance des personnes ayant des problèmes de vue lors de leurs déplacements.

Les bandes podotactiles doivent avoir les dimensions suivantes : une dalle de largeur standard et une dalle de largeur réduite. Le premier modèle doit disposer des lignes de 8 plots rangés dans le sens de la largeur. Ces 8 plots doivent être alignés exactement comme l’on rencontre sur un dé : 4 rangées en carré et 1 plot au centre. Quant à la dalle de largeur réduite, celle-ci comprend une ligne de 6 plots puis une ligne de 5 plots toujours dans le sens de la largeur. Cette bande d’éveil de vigilance ou BEV est sollicitée quand la pose de la bande dite standard est difficile dans des endroits étroits. Pour aider tout un chacun à avoir les idées claires sur les lieux nécessitant la mise en place des dalles podotactiles, certains sites comme www.idequip.com donnent des informations complètes sur les zones d’implantation de cette BEV.

Comment choisir une dalle podotactile ?

Toutes les bandes podotactiles ne se valent pas, elles sont différentes les unes par rapport aux autres. Aussi, il est nécessaire de bien choisir ses BEV. Parmi les critères à prendre en compte figure leur matériau. Pour ce faire, il faut tenir du lieu ou de la zone d’implantation, car certains matériaux sont sensibles aux agressions climatiques. Aussi, si vous souhaitez installer une dalle podotactile en extérieur comme dans les escaliers extérieurs, vous avez intérêt à choisir un équipement qui ne rouille pas. En effet, il existe des dalles podotactiles pour usage intérieur seulement et d’autres modèles sont exclusivement utilisés en extérieur. Outre le matériau, pensez également au nombre de plots. Si la zone est assez spacieuse, la norme impose une bande de 8 plots dans le sens de la profondeur. Seulement des lieux réduits que les dalles de 5 et 6 plots sont permises. Il faut aussi choisir les colles adaptées au matériau de la BEV. La colle pour dalle podotactile dite « colle méthacrylate » convient aux bandes en résine méthacrylate. Elle est recommandée pour ceux qui envisagent de poser plusieurs dalles. Ensuite, il y a la colle bi-composante. Elle est utilisée pour les équipements en polyuréthane installés en intérieur ou en extérieur. La troisième colle, c’est la méthacrylique color. Elle est destinée à coller une dalle méthacrylique.

Pose des dalles podotactiles proprement dite

Lorsque vous choisissez une dalle en caoutchouc, la fixation doit se faire à l’aide d’une colle. Pour commencer, il faut mesurer et marquer la distance séparant l’obstacle et la bande d’éveil de vigilance (50 cm). Ensuite, il est nécessaire de bien nettoyer la surface pour une meilleure adhésion de la colle. Vient ensuite la vérification de l’emplacement de l’équipement au sol. En effet, la bande podotactile doit être exactement en parallèle à la bordure de l’obstacle trouvant sur la route des personnes malvoyantes ou aveugles. Maintenant, il est temps de positionner la dalle. Placez-la au sol tout en respectant les mesures prises. Lors de la pose, il faut bien respecter la continuité des plots en diagonale. Lorsque les dalles sont bien positionnées, retirez ensuite l’adhésif qui se trouve au dos de chaque BEV pour vous permettre ainsi de coller la dalle au sol. Faites le collage de manière progressive en tenant compte des marquages. Pour finaliser la pose, appuyez fortement sur la surface de la dalle podotactile afin qu’elle adhère parfaitement au sol.