vêtement de travail

Plusieurs millions de personnes portent un vêtement de travail au quotidien. Outre le célèbre bleu de travail, qui a marqué les débuts de l’utilisation de ce type d’habit, on trouve aujourd’hui une gamme très variée de tenues dans de multiples secteurs, où les normes de sécurité, les technologies et les réglementations évoluent constamment. Quels sont les métiers concernés, comment les tenues sont-elles choisies et entretenues ? 

Tenues professionnelles : pour quels métiers ?

A la fois fonctionnelle et vectrice d’une image, la tenue de travail a beaucoup évoluée dans tous les domaines. Aujourd’hui, le vêtement de travail caractérise une profession donnée et répond à des besoins novateurs, comme renforcer la communication d’une entreprise. La plupart des métiers sont ainsi concernés par ces tenues imposées, qu’il s’agisse de l’image, de la sécurité ou de l’hygiène : BTP-Industrie, artisanat, corps d’État, services et distribution spécialisés, transports et logistique, métiers de l’hôtellerie-restauration, de l’esthétique et de l’artisanat, etc. De nombreuses activités impliquent le port de vêtements « EPI » (Équipement de Protection Individuelle), permettant une haute visibilité, une protection contre les intempéries, protection anti-feu ou autres. Ces tenues sont en résumé polyvalentes et adaptées à tous les risques identifiés dans chaque secteur d’activité.

Les critères de choix pour un habit de travail

Protéger le travailleur des salissures, intempéries, bactéries, chaleur, froid… Telle est la fonction première des vêtements de travail. Ceux-ci sont classés par catégories, selon les besoins particuliers : les tenues de protection dites « EPI », les vêtements standards et ceux de type uniformes. Le métier va déterminer le choix du vêtement : certaines positions de travail impliquent des critères essentiels, tels que l’aisance des mouvements ou le nombre de poches disponibles. De nombreux accessoires peuvent également compléter une tenue de travail (casque, gants, chaussures de sécurité, etc).

L’entretien, un indispensable pour faire durer ses tenues

Les vêtements de travail ont tendance à être de plus en plus sophistiqués, avec des couleurs, logos et éléments techniques qui doivent impérativement rester en parfait état. Tissus innovants, imperméables, ultra-résistants, hyper-légers… Autant d’avancées technologiques qui imposent de nouvelles normes d’entretien. En France, la loi impose à l’employeur de gérer le nettoyage des tenues : il doit fournir gratuitement les vêtements de travail et garantir leur efficacité et leur propreté, grâce à l’entretien et à d’éventuels remplacements. Plusieurs solutions d’entretien sont disponibles : la prime de salissure versée au salarié, les solutions industrielles de nettoyage, les divers prestataires de services ou encore les pressings. Les recherches issues des professionnels des vêtements de travail permettent en parallèle d’améliorer la durabilité des équipements, en limitant l’usure quotidienne sans altérer leur confort. Le secteur des habits professionnels est ainsi un domaine qui ne cesse d’innover sur tous les plans, s’adaptant aux évolutions et aux attentes de tout un ensemble d’activités.