Revêtements, étape indispensable à la construction de routes

En général, les revêtements de routes sont des préparations bitumeuses visant à protéger, à recouvrir et à donner de l’esthétique à une chaussée. Ils sont donc spécialement conçus pour résister à des conditions climatiques extrêmes et à tous les types de trafics. Ils contribuent également à la sécurité ainsi qu’au confort des usagers de la route.

Les revêtements de routes, c’est quoi ?

Les revêtements de routes sont des préparations goudronneuses destinées à recouvrir et à protéger la voie de circulation. Qu’il s’agisse de constructions neuves ou de rénovations, les revêtements sont utilisés en couche d’assise, de liaison ou de roulement de la chaussée. De ce fait, ils s’adaptent à l’environnement et résistent à la fissuration, aux intempéries et à la fatigue. Ils se différencient des autres revêtements du sol grâce à leur conditionnement et à leurs matériaux constitutifs.  Pour que l’efficacité des revêtements soit parfaite, un temps de pose est indispensable avant la remise en circulation de la voie, le but étant d’assurer une longue durée de vie à la chaussée. Peu importe donc le type de véhicule qui pourrait passer sur la chaussée, si le revêtement est optimal, la chaussée ne nécessitera point de rénovation qu’après plusieurs années.

Les différents types de revêtements de routes

A ce jour, il existe trois (03) grandes catégories de revêtements de routes : le béton de ciment, le béton bitumineux et les revêtements formés à partir d’éléments de construction distincts. Concernant le béton de ciment, c’est un revêtement de route utilisé en guise de liant. Le béton contient plus de sables, en ce sens qu’on constate que la surface possède un aspect plus lisse. L’inconvénient de ce type de revêtement réside dans le fait qu’une surface trop lisse peut avoir un impact grave sur la sécurité car en temps pluvieux, la route peut être glissante et cela peut générer des accidents. Pour ce qui est du béton bitumeux, également appelé l’asphalte, c’est un mélange de sable, de gravillons, de fillers et d’un dérivé du pétrole : le brai. Ce type de revêtement peut être posé à froid ou à chaud. On distingue trois (03) types d’asphaltes : le béton bitumeux étanche, le béton bitumeux drainant et le « Stone Mastic Asfalt » ou SMA, mais le plus couramment utilisé est le béton de ciment car il présente peu de vides.

Autre type de revêtement de routes

Comme cité précédemment, le dernier type de revêtement de routes est celui formé à partir d’éléments de construction distincts.  A ce sujet, on cite les pavés qui sont fabriqués en terre cuite ou en béton. Les pavés en béton prennent plusieurs formes rectangulaires, carrées ou encore hexagonales. Ils sont conçus pour s’imbriquer les uns dans les autres. Les pavés en pierres naturelles sont, par contre, composés de morceaux de granit taillés en cubes. L’avantage dans l’utilisation de pavés réside dans leur facilité de remontage et de démontage sans laisser de traces.  En outre, contrairement aux autres types de revêtements, ils ne nécessitent aucun temps de pose. Ainsi, dès la fin des travaux, la route peut déjà être ouverte à la circulation.