toiture

Un projet de construction ou rénovation réussi résulte d’une bonne planification, d’une mise en œuvre appropriée, mais surtout d’un suivi efficace. Effectivement, même avec un projet bien détaillé et très alléchant, les travaux nécessitent un contrôle rigoureux pour prétendre à un rendu final impeccable. À travers cet article, des conseils sont émis pour un suivi de chantier efficace.

1. La préparation du chantier en amont

Un artisan plombier fait par exemple partie des équipes qui travaillent dans un chantier de rénovation ou de construction. À ce titre, ses travaux doivent être suivis pour optimiser le rendu final. La préparation du chantier en amont doit être programmée et toutes les étapes doivent être respectées pour faciliter ainsi la réalisation de la construction et de la rénovation. Pour pouvoir procéder à cette préparation, avoir sous la main le devis validé par le propriétaire et qui doit être réalisé par les prestataires est de rigueur. L’imprimer pour l’avoir constamment à portée des mains est important afin de se rappeler de ce qu’il faut faire, et surtout de ne pas déroger à la commande. Ce devis doit contenir certaines informations obligatoires comme les dates de début et la durée des travaux, de manière à indiquer la fin de chaque corps de travail (plomberie, maçonnerie, électricité et autres).

Les spécificités de tous les travaux, ainsi que les plans d’exécution du chantier doivent être disponibles pour faciliter le suivi. Les détails doivent inclure l’ensemble de tous les points techniques, pour ne citer que l’emplacement des prises électriques et des matériels sanitaires, ou encore, le type de pose de carrelage et les structures d’ouverture (portes et fenêtres). Bien avant le début des travaux, il faut convenir avec tous les intervenants et les techniciens des horaires de travail, ainsi que de leur disponibilité. La définition au préalable des magasins de stockage des équipements et de tous les matériels du chantier est aussi nécessaire.

2. La préservation des bonnes relations de voisinage

Le côté social fait partie intégrante du suivi de chantier, notamment dans le cadre des travaux à faire en plein quartier résidentiel. Le maître d’œuvre et le maître d’ouvrage doivent prendre la peine de prévenir les voisins à l’avance de l’existence du lieu de construction et d’exploitation, ainsi que de sa durée. Dans le cas où les travaux pourraient les importuner, le propriétaire est déjà excusé en les prévenant à l’avance. Trouver des solutions adéquates pour le stationnement des voitures est important, aussi bien pour les transports des matériels et des fournitures, que pour les intervenants sur le chantier. Dans la mesure du possible, ce parking doit être installé dans un endroit qui ne gêne pas le voisinage.

3. La mise en place d’une relation saine entre les intervenants

Les échanges cordiaux entre toutes les entités intervenant dans les travaux facilitent le suivi qui devient plus efficace. Cette relation chaleureuse permet d’avoir des informations à temps réels, et d’être au courant des éventuels aléas et retards sur les chantiers. Une présence régulière sur place est recommandée pour avoir une idée de l’avancement des travaux. Au même titre, chaque pool d’intervenant doit effectuer un compte-rendu, de préférence lors d’une réunion formalisée. Dans la mesure du possible, les réunions doivent être planifiées toutes les semaines pour être mieux informé de l’évolution des travaux, des contraintes et des perspectives. Cette relation doit prévaloir entre tous les prestataires, qu’il soit serrurier ou électricien. À la fin des réunions, tous les points doivent être clairs au niveau de chaque intervention. Ces étapes doivent être consignées par écrit, via un compte-rendu de chaque leader de travaux, ou encore par celui qui effectue le suivi du chantier.

4. Le respect des plans

Même avec des simples plans dessinés à la main, le suivi reste possible et peut être efficace puisque les spécificités du chantier y sont mentionnées. Les moyens utilisés pour la réalisation de ce document n’ont aucun impact sur ce contrôle puisque les détails des points techniques et des éléments importants sont présents et exploitables. Sinon, en cas de changement, le plan doit être établi de nouveau, avec les modifications à faire, tout en sachant que ces révisions perturbent l’avancement du chantier et peuvent entraîner un retard de la réalisation. Les artisans qui travaillent sur le chantier doivent avoir des copies des plans à réaliser pour respecter les détails. Sinon, ces documents techniques peuvent être affichés sur un tableau de suivi.

5. Des photos pour un suivi comparatif

Prendre des photos de l’endroit et des différentes étapes des travaux est recommandé pour immortaliser chaque phase avec des clichés. Les images doivent inclure des vues d’ensemble et des détails dans tous les angles, surtout au niveau de la toiture. Cette initiative permet de constater les malfaçons et de prévenir les éventuels litiges avec les prestataires. Des photos post-chantier servent également pour le suivi et la comparaison de l’état avant et après les travaux.